Présentation

Cliquez pour découvrir : le patrimoine de Vaucouleurs ; les villages du Canton ; l'artisanat & le terroir du Canton


Vaucouleurs, "Vallis Colorum", la Vallée des Couleurs

La vallée des couleursC'est à l'époque Gallo-Romaine, que Vaucouleurs trouve ses origines, sous le nom de "Vallis Colorum", en latin la Vallée des Couleurs.

En 1026, la ville se dote de son premier château, sous la direction d'Etienne de Vaux. Détruit en 1056, son fils Geoffroy Ier le fera reconstruire.

Au XIème siècle, sous Louis VI, la cité se pare d'une enceinte fortifiée. Pour la première fois, en 1325, la cité est rattachée au Royaume de France sous le règne de Charles V, qui y nomme un gouverneur.

Au cours des différentes guerres, la Cité Valcoloroise sera épargnée. Ce qui permet aujourd'hui de voir la Tour des Anglais, ainsi que la Tour du Roi, vestiges de l'enceinte du XIIème siècle.


 

 

Un espoir nommé Jehanne...

Banniére Copier

 

Au XVème siècle, le sire Robert de Baudricourt, est capitaine du Roi en la Cité.

A cette période, le futur Roi Charles VII ne possède plus que quatre villes au Nord de la Loire; Mont Saint Michel, Vaucouleurs, Orléans et Tournai.

Le 13 mai 1428, Jehanne d'Arc franchit pour la première fois la porte du château, pour demander une escorte au Sire Robert de Baudricourt, afin de rejoindre Chinon où réside le Dauphin. Ce n'est qu'à sa troisième visite que le Capitainde cédera à sa requête. Ayant obtenu le soutien des habitants, ceux-ci lui forgeront une épée et se cotiseront pour lui fournir un cheval, des habits d'homme, pourpoint, chausses, bottes et éperons.

C'est ainsi que le 23 Février 1429, elle franchit la Porte de France pour rejoindre le Dauphin, et faire face à sa destinée.

Visuel Jeanne CopierVisuel Jeanne 2 Copier

 

Une favorite nommée Jeanne...

Quelques siècles plus tard,  une autre prestigieuse Jeanne fera son entrée dans l'Histoire de France : Jeanne Bécu.

Née et baptisée le 19 Août 1743 à Vaucouleurs, Jeanne Bécu est plus connue sous le nom de Comtesse du Barry. Succédant à la Marquise de Pompadour elle sera la dernière favorite du Roi Louis XV.

D'une beauté éblouissante, jugée pour ses mœurs légères et ses dépenses somptuaires, elle est jugée par le Tribunal Révolutionnaire le 6 Décembre 1793 et condamnée à l'échafaud le 8 Décembre 1793 à Paris. "Encore une minute, Monsieur le bourreau" ont été ses dernières paroles.

db2

 db

 


 Cliquez pour découvrir : le patrimoine de Vaucouleurs ; les villages du Canton ; l'artisanat & le terroir du Canton