Villages de A à M

Cliquez pour découvrir l'histoire de Vaucouleurs, le patrimoine de Vaucouleurs, les villages du Canton de N à Z, l'artisanat & le terroir du Canton


Brixey-aux-Chanoines

Le village

Situé au sud du canton de Vaucouleurs, premier village sur la rive droite de la rivière Meuse, accroché aux flancs de la colline, Brixey aux Chanoines occupe un éperon dominant la vallée et offre une large vue de Domrémy à Vaucouleurs. Brixey, dont le nom serait d'origine gauloise, a connu, en tant que place forte, de grands événements durant des siècles. Son épithète lui vient d'une communauté de Chanoines fondée en 1261 par Gilles de Sorcy, Evèque de Toul.

Son patrimoine

  • Vestiges du château aux quatre tours
  • Eglise du XIIe siècle dédiée à Ste Marie Madeleine patronne de la commune entourée de l'ancien cimetière dont subsistent d'anciens monuments funéraires remis en valeur.
  • Plusieurs fontaines et calvaires.
  • Lavoir en contrebas du village.

Visuel Brixey aux Chanoines 1 640x480Visuel Brixey aux Chanoines 2 640x480

Burey-en-Vaux

Le village

Situé à 5 kms au sud de Vaucouleurs, Burey est le village natal de Durant Laxart, oncle de Jehanne d'Arc. A cette époque, le village s'appelait Burey-le-Petit.

Son patrimoine

  • Eglise Ste Libaire construite en 1777 au centre du village qui possède une relique de la Sainte. 
  • Lavoir en pierre de taille d'Euville datant de 1849. Bien conservé il est composé de 4 baquets et leurs battoirs, donations d'une famille du village.
  • Croix monumentale dans le village (1618).
  • A l'extérieur du village, chapelle Ste Libaire (XVIIe siècle) située dans l'actuel cimetière.
   

Burey-la-Côte

Le village

Village situé sur l'arête d'une colline qui domine la vallée et les méandres de la Meuse. Village-rue typique, origine probable 1229 . Ravagé pendant la guerre de cent ans, brûlé en 1595, victime d'épidémies de peste puis détruit pendant la guerre de trente ans, il faudra plusieurs années pour que quelques survivants s'y réinstallent.

Son patrimoine

  • Eglise St Léger du XIIIe siècle plusieurs fois remaniée et fortifiée aux XIVe et XVe siècles.
  • Lavoir-fontaine construit en 1851, fontaine ornant sa façade toujours en eau.
  • Château du XVIème siècle avec éléments remarquables, une très belle porte de style Renaissance et une échauguette orientée vers la vallée de la Meuse.
  • Mairie édifiée en 1882 par l'architecte Prosper Pernot dont le fronton est surmonté d'une statue de Jehanne d'Arc rappelant que l'héroïne est passée par le village.
   

Chalaines

Le village

Chalaines est située à côté du Chef-lieu du Canton du Val des Couleurs au pied de  la côte de Rouvau, sur la rive droite de la Meuse. 

Son patrimoine

  • Château du XVIIIème siècle d'architecture rectangulaire, toit d'ardoise haut et pentu, façade principale en pierre de taille calcaire, fenêtres rectangulaires ornées de clefs style Louis XVI, parc descendant jusqu'au fleuve.
  • Fontaine au cœur du village réalisée en 1856, représentant un enfant armé d'un trident menaçant le dauphin sur lequel il est monté.
  • Belle église dédiée à la nativité de la vierge construite dans la première moitié du XIVème siècle puis remaniée (chœur du XIVe).
  • Pont de pierre sur la Meuse datant de 1731.

 

Champougny

Le village

Situé au pied d'un coteau, en bord de Meuse, Champougny est marqué par l'histoire, son origine remontant à l'époque gallo-romaine. Champougny est le rendez-vous avec la nature puisque le village offre des lieux de pêche, des chemins de randonnées, un parcours en canoë et un site pour les parapentistes sur le plateau calcaire.

Son patrimoine

  • Eglise dédiée à St Brice construite au XIIème siècle et fortifiée au XVIème siècle, fonds baptismaux du XVe siècle, plusieurs statues en pierre polychrome des XVIIe et XVIIIe siècle.
  • A l'extrémité du village, Chapelle consacrée à Notre Dame, refuge des Affligés qui reçoit visiteurs et pèlerins depuis le XVIème siècle.
  • Pont en pierre sur la Meuse, miné et détruit en juin 1940, remplacé par un pont "provisoire" métallique de conception américaine. C'est l'un des rares exemplaires encore en service de nos jours en France.
  • A côté du pont, lavoir à crémaillères datant de la fin du XIXème siècle. 

 

Epiez-sur-Meuse

Le village

Situé à flan de plateau sur la rive Gauche de la vallée de la Meuse entre 270 et 410 mètres d'altitude, le village est bordé au sud par le ruisseau d'Epiez. Dévasté pendant la guerre de trente ans, il possédait auparavant un château.

Son patrimoine

  • Eglise dédiée à la conversion de St Paul de 1783. Elle remplace l'ancienne église située dans le cimetière actuel devenue trop vétuste.
  • A l'entrée du village, on peut admirer une croix votive récente.
  • Beau lavoir accolé à l'égayoir (bassin qui servait à laver les chevaux au retour des travaux aux champs).
  • A trois kilomètres du village, en forêt, dans une belle clairière, se trouve la chapelle Ste Anne de Broyes dont le pèlerinage a lieu à la Sainte-Anne (26 juillet) chaque année.
  • En face de la chapelle, en flanc de colline, calvaire aux personnages en fonte grandeur nature conçue et fabriquée par l'union artistique de Vaucouleurs, fonderie d'art aujourd'hui disparue.

 

Gombervaux

Le hameau et son histoire

A une lieue au Nord de Vaucouleurs, sur la route qui mène à Commercy, se dresse le château féodal de Gombervaux. Niché au creux d'un vallon, il dresse sa silhouette entourée de larges douves en eau. En 1338, Geoffroy de Nancy rebâtit entièrement le château, qui devient poste frontière entre la France et le Saint Empire Romain Germanique. En 1366, on y donnera un fastueux banquet en l'honneur de la signature du traité de Vaucouleurs, entre les Ducs de Lorraine et de Bar et le roi de France Charles V accompagné de Du Guesclin. En 1843, Gombervaux, délaissé par son seigneur sera vendu à des propriétaires terriens. A l'origine, la construction  formait un carré autour de la cour renforcé à chaque angle par une tour ronde, et dominé par un imposant donjon-porche de vingt deux mètres de haut. Aujourd'hui et depuis 1989, des amoureux du patrimoine ont créé l'Association Gombervaux, afin de sauvegarder, réhabiliter et animer le château et son site. Chaque été, jeunes et moins jeunes de tous horizons se retrouvent sur le site pour deux semaines de chantier afin de lui redonner l'éclat de son riche passé. Visites guidées sur rendez-vous.

DSC 0026 1600x1200

Goussaincourt

Le village

Situé au cœur de la vallée au sud du département, le village s'étire le long du ruisseau dont la source nait à la Grande Fontaine.

Son patrimoine

  • La Grande Fontaine construite dans le seconde partie du XVIIIème siècle. Monument ornementé des statues des deux saints patrons, St Gervais et St Protais, édifié avec le lavoir au XIXème siècle.
  • Derrière un mur de clôture, le Château est un édifice rectangulaire doté d'une tour sur un angle. Comporte des vestiges d'architecture du XVIIème siècle. Certains éléments défensifs du XVIe sont conservés. La façade principale, remaniée au XVIIe siècle, s'ouvre sur le parc.
  • Deux calvaires marquent l'entrée et la sortie du village.
  • Eglise construite en 1782. Elle abrite une magnifique chaire à prêcher et un maître autel du XVIIIème siècle. 

Visuel Goussaincourt 1 640x480Visuel Goussaincourt 2 640x480

Maxey-sur-Vaise

Le village

L'actuel village de Maxey sur Vaise a succédé à un établissement gallo-romain. Il a été chef lieu de canton jusqu'en 1801. Maxey fait partie de ces communes qui marquent par la beauté typique de ses lieux.

Son patrimoine

  • La source de la Vaise qui sort de la côte sous la voûte puis  traverse le village dans sa longueur avec sa réserve de truites.
  • Les deux lavoirs situés l'un au sud et l'autre, à crémaillère, au nord du village. Ce patrimoine communal a fait l'objet de rénovations comme le calvaire situé en bordure de Vaise.
  • Maxey possède deux châteaux dont l'un fut construit en 1356 et fortifié en 1363 (Jeanne d'Arc y entra plusieurs fois) et l'autre en 1583.
  • De l'autre coté de la départementale, voir l'ancienne gare, sa halle et les deux tours qui supportaient les citernes d'eau nécessaires aux locomotives à vapeur.

 

Montbras

Le village

Montbras, l'un des plus petits villages du département, représente un peu les communs du magnifique château élevé au XVIIe siècle construit sur une terrasse calcaire à  trois cents mètres de l'ancien château médiéval dont des substructions assez importantes ont été mises à jour.

Son patrimoine

  • Du château renaissance, il subsiste le corps Est avec ses deux tours d'angle. Le château lui-même faillit disparaître au XIXe siècle. Construction à deux niveaux, à haute toiture d'ardoise, la façade sur cour offre une magnifique alternance de cinq fenêtres à mureau et de niches à fronton triangulaire brisé. Six statues représentant les vertus, garnissent les niches. A l'intérieur,  la voûte en plein cintre surbaissé d’une des quatre grandes salles du logis a été peinte d’un ensemble de quarante-deux tableaux mythologiques.
  • Ancien lavoir et colombier.

 affiche monbras Copier

Montigny-lès-Vaucouleurs

Le village

On le disait "pays aux mille sources". Brûlé et rasé pendant la Guerre de Trente ans, le village se reconstruit sur le Rupt Nicole, douillettement logé au flan opposé des collines de bord de Meuse dominant Vaucouleurs. La réalisation du réseau communal d'eau est originale puisque le captage est à une altitude supérieure à celle du château d'eau primitif, assurant l'eau dans les maisons sans intervention mécanique.

Son patrimoine

  • En 1845, réalisation de 4 fontaines, 2 lavoirs et un gayoir.
  • Eglise bâtie à partir de 1782, consacrée en 1789 !
  • Maître Autel classé en forme de tombeau galbé du XVIIIème siècle.
  • Ancienne faïencerie du XVIIIe siècle dont l'atelier des potiers et peintres est dans la rue des Faïenceries.
  • Sentier découverte botanique et géologique en forêt.

Cliquez pour découvrir l'histoire de Vaucouleurs, le patrimoine de Vaucouleurs, les villages du Canton de N à Z, l'artisanat & le terroir du Canton