Villages de N à Z

Cliquez pour découvrir l'histoire de Vaucouleurs, le patrimoine de Vaucouleurs, les villages du Canton de A à M, l'artisanat & le terroir du Canton


Neuville-lès-Vaucouleurs

Le village

Ce village-rue est situé non loin de Vaucouleurs, bordé à l'Ouest par la forêt communale et à l'Est par le canal de la Haute-Meuse et la vallée de la Meuse.

Son patrimoine

  • Eglise dédiée à St Amand, construite en 1713 et consacrée en 1755 par l'évêque de Toul. Le portail et la tour-clocher furent reconstruits et les trois cloches furent installées en 1902.
  • Pont en pierre bâti au XVIIIème siècle comportant cinq arches. Il permet de franchir le canal de la Haute-Meuse afin d'accéder aux prairies de la vallée de la Meuse, ainsi qu'à l'ancienne halte du chemin de fer.
  • Ensemble Lavoir-Mairie-Ecole conçu en 1848 par l'architecte Verdunois Claudot.
  • Monument à la gloire des ânes tombés pendant la guerre de 14 à l'emplacement d'une grange qui servait d'hôpital pour les ânes blessés sur le champ de bataille de Verdun.
  • Château de la Woivre du XIXe siècle à l'écard du village.

Visuel Neuville les Vaucouleurs 2 640x480Visuel Neuville les Vaucouleurs 1 640x480

Pagny-la-Blanche-Côte

Le village

Village gallo-romain mentionné pour la première fois en 625 et situé au flanc d'une côte dénudée à forte pente. La Blanche Côte est une formation géologique calcaire  naturelle, elle recèle des originalités botaniques et faunistiques dont l'habitat habituel se situe en région méditerranéenne. C'est un lieu fort prisé de départ de parapentes. Le village est en grande partie incendié en 1630 par les Suédois (guerre de trente ans).

Son patrimoine

  • Eglise St Grégoire le Grand datant du XVème siècle. Remarquable portail constitué d'une porte à pilier central, surmontée d'une frise feuillagée et d'un tympan au galbe en accolade. Tombeau monolithe du XVIème. Deux statues datant de la fin du XVème.
  • Sur les hauteurs, ouvrage militaire fin XIXe siècle de type Séré de Rivières dénommé Fort de Pagny, non accessible.
  • Chapelle Notre Dame des sept douleurs.

 

Rigny-la-Salle

Le village

Situé sur la rive droite de la Meuse, Rigny est mentionné pour la première fois par écrit en 971 sous le nom de Rignium. Au X ème siècle, Rigny porte le nom de Riniacus ad aulam regiam et c'est seuleument en 1300 que l'on le nomma Rigny-la-Salle. Le village a gardé le souvenir de plusieurs entrevues entre les rois de France et les empereurs germaniques au XIIIe siècle.

Son patrimoine

  • A la sortie du village se dresse le Château de Malpierre datant du Xème siècle. Détruit par un incendie en 1831, il subsiste la terrasse où s'élevait le chateau et deux tours d'angle bastionnées. Le parc, auquel conduit un pont à trois arches et les anciennes douves du château donnent un grand charme à l'ensemble. 
  • Eglise construite en 1834. Elle a conservé son ancien clocher-beffroi du XVIIIème siècle renfermant trois cloches de 1857.
  • Au milieu du village, petit pont de pierre piétonnier du XIXème siècle. Le village est traversé par la Beaumelle. 

 

Rigny-Saint-Martin

Le village

Traversé par le ruisseau St Fiacre se jetant dans l'Aroffe, Rigny-Saint-Martin est la commune où eut lieu la célèbre entrevue des Quatre-Vaux, la rencontre entre Philippe le Bel et l'Empereur du Saint Empire germanique Albert 1er de Hasbourg en 1299.

Son patrimoine

  • Eglise de forme circulaire construite à partir de 1849. Une conception très différente des constructions habituelles puisqu'il n'existe que 4 églises bâties sur le même style en France.
  • Chapelle St Fiacre édifiée en 1522 dont les statues se trouvent au Musée Lorrain de Nancy.
  • En forêt, deux sources sont présentes : l'une nommé "les Quatre Conscrits", l'autre "la Bonne Vierge".
  • Deux anciens moulins subsistent sur le territoire.

 

Saint-Germain-sur-Meuse

Le village

Situé sur une colline contournée par la Meuse, le village offre des vues panoramiques d'une grande profondeur tant au sud qu'à l'ouest et au nord. A l'origine, St Germain était situé sur la voie Gallo-Romaine reliant Reims à Metz  traversant la Meuse par un pont de pierre. En 447, l'évêque d'Auxerre s'appelant Saint Germain vient évangéliser la population en réalisant un miracle. Suite à la guerre de trente ans, le village est abandonné pendant longtemps.

Son patrimoine

  • Abbaye construite à l'emplacement même de ce miracle où le nom de l'évêque est donné au village.
  • Eglise édifiée en 1601 à l'emplacement même des ruines de l'abbaye. 
  • Eglise de 1714. Dans le cimetière, tombeau du XIX ème d'inspiration néo-baroque dû à Martin Pierson (fonte d'art à Vaucouleurs).
  • A coté, le chateau, bâtiment du XVIIIe siècle à long toit à croupes couvert en tuiles écailles, fenêtres à linteau sur la façade Est. 
  • Pont sur la Meuse construit en bois en 1823, emporté par les glaces la même année et rétabli en fer en 1894. De nouveau détruit en 1940, il fut reconstruit à l'identique en 1944.
  • Chapelle de Massey sur les hauteurs de l'autre coté de la vallée.

 

Sauvigny

Le village

Situé à l'extrême sud du département, aux confins des Vosges et de la Meurthe et Moselle, Sauvigny est un charmant village avec son hameau de Traveron faisant le bonheur des pêcheurs.

Son patrimoine

  • Eglise consacrée à St Loup de 1180. Chaire à prêcher en chêne remarquable par ses sculptures relatant la vie de son Saint Patron.
  • Lavoir couvert de 1839 où est représenté un dieu et une déesse adossés à une urne qui déverse des flots abondant et négligement appuyés sur une planche à laver, tournant symétriquement le dos à une statue de femme engainée, vêtue d'une tunique drapée.
  • Calvaire du XVIème siècle au bord de la route menant à Brixey-aux-Chanoines.
  • Ecart de Traveron : ancien moulin à aube.
  • Chapelle St-Gibrien de Moncourt du XIIIe siècle.

 

Sepvigny

Le village

Situé au pied d'une colline, en bordure d'un bras de la Meuse dit "la vieille Meuse", Sepvigny a la richesse de posséder trois édifices classés "Monument Historique".

Son patrimoine

  • Eglise St Evre (fortifiée) reconstruite au XIVème possédant une nef unique à cinq travées, de plan octogonal à l'intérieur et rectangulaire à l'extérieur.
  • Chapelle du Vieux Astre (XIIe siècle?) se situant à 700 mêtres au Nord-Est du village : les voûtes peintes évoquent la légende des 3 vifs et des 3 morts, la mort, le jugement, l'enfer, le paradis.
  • Calvaire en pierre édifié au XVIème siècle adossé au mur d'une maison en direction de Champougny.

 

Taillancourt

Le village

Village plaisant avec toutes ses maisons rénovées et celles de la rue Delle caractérisées par un bel alignement de portes charretières dont la plus ancienne date de 1745.

Son patrimoine

  • Lavoir édifié au XVIIIème et restauré en 1853, de plan allongé précédé d'un porche en pierre de taille, toit composé de tuiles violons.
  • Eglise reconstruite en 1860 à l'emplacement même de celle édifiée au XVème. Dans le cimetière, superbes monuments funéraires dont l'un dû à Pierson de Vaucouleurs (fonderie d'art).
  • Trois fontaines datant de l'année 1900.Beau lavoir du XVIIIe siècle à deux étages avec toit ouvert.

 

Ugny-sur-Meuse

Le village

Village-rue, bâti les pieds dans la Meuse et la tête en haut d'une côte. Au Vème siècle, la population a trouvé refuge au village de Sauvigny suite à la destruction d'Ugny par Attila Roi des Huns.

Son patrimoine

  • Eglise du XIème, restaurée en 1620 et remaniée au XVIIIème. Peintures de la fin du XIXème décorant la voûte du choeur.
  • Belle verrière réalisée en 1890 par l'Institut Catholique de Vaucouleurs (fonderie d'art).
  • Ancien moulin sur un bras de la Meuse réhabilité en habitation; à coté, lavoir.

Cliquez pour découvrir l'histoire de Vaucouleurs, le patrimoine de Vaucouleurs, les villages du Canton de A à M, l'artisanat & le terroir du Canton